Comédie musicale avec ensemble de cuivres et ensemble vocal

West Side Story

Comédie musicale de Léonard Bernstein

Direction : Blaise Héritier
Mise en espace : Marie-Jeanne Liengme
Mise en lumière : Joël Joliat

 

 

West Side Story

Comédie musicale américaine composée en 1957 par Léonard Bernstein sur un livret de Stephen Sondheim.

Elle connut trois versions : une version initiale pour la scène (Broadway), une version cinématographique et une version de concert. 
En écrivant West Side Story, Bernstein et ses collaborateurs voulurent créer une oeuvre ayant la puissance d’un opéra mais utilisant les techniques de la comédie musicale, dans un style de jazz symphonique urbain utilisant souvent, en fonction du contexte, les rythmes sud-américains ou au contraire un style grave et fervent, quasi religieux dans les scènes d’amour. 

Transposant le drame de Roméo et Juliette, l’action se passe dans un quartier de Manhattan où s’opposent les Jets, une bande des rues yankee, et les Sharks, un groupe de jeunes Portoricains.
Tony, co-fondateur des Jets, est amoureux de Maria, arrivée de Porto Rico pour épouser Chino, et soeur de Bernardo, chef des Sharks. Lors d’un affrontement entre les deux bandes, 
alors que Tony tente de les dissuader de se battre comme il l’a promis à Maria, les couteaux à cran d’arrêt sortent. Riff (chef des Jets) et Bernardo se battent, Riff est tué et Tony, saisissant son arme, poignarde à son tour Bernardo. Anita, l’amie de Bernardo, est chargée par Maria d’avertir Tony que Chino le cherche pour lui tirer dessus. Mais elle transmet un autre message selon lequel Chino aurait tué Maria pour se venger. Tony l’apprend et, fou de douleur, sort de sa cachette et erre dans les rues, cherchant par ses cris à ce que Chino le repère et l’abatte lui aussi. A minuit, il se trouve face-à-face avec Maria, mais apparaît Chino qui le tue. Les Jets et les Sharks, frappés de stupeur, sortent de l’ombre et, par l’entremise de Maria, 
rapprochés par la tragédie, soulèvent le corps de Tony et l’emportent...

Léonard Bernstein

Né à Lawrence (Massachusetts) le 25 août 1918, Léonard Bernstein à passé son enfance à Boston. Pianiste de talent, c’est en remplaçant au pied levé le célèbre Bruno Walter qu’il commence sa carrière de chef en 1943, il sera ensuite notamment le premier chef américain d’origine à diriger à la Scala de Milan. Nommé en 1958 directeur musical du Philharmonique de New York, Bernstein était le premier musicien né et formé aux Etats-Unis que l’on portait à un poste aussi élevé.  

Chef d’orchestre fougueux, compositeur populaire, Bernstein est l’un des personnages les plus en vue de la musique américaine et même mondiale. Sous sa plume sont nées des compositions d’une extrême diversité de formes et de styles, des symphonies(jeremiah, Kaddish, p.ex) des œuvres pour solistes et orchestre, pour chœur et orchestre (Chichester Psalms.) de la musique de ballet, de film ainsi que des opéras (Trouble in Tahiti, etc.). Ses compositions pour Broadway sont pourtant les plus connues du grand public, avec notamment Candide et West Side Story. Dans son œuvre se sont succédés et même parfois mélangées, les influences de Stravinski, Copland, Mahler, du folklore, de l’opéra italien et même de la pop music. Dans un langage universel et accessible il parvient à traiter des grands thèmes et à toucher au plus profond ses auditeurs.

Décoré de nombreux prix, tant pour ses activités de compositeur, d’écrivain traduit dans le monde entier, que pour celle de pédagogue(il présenta pendant plusieurs années une émission consacrée à la musique classique à la télévision) il s’est acquis une renommée internationale au cours d’une carrière qui s’étend sur près de cinquante ans.

Divers festivals consacrés aux œuvres de Bernstein ont vus le jour dans le monde entier et celui de Londres en 1986 fut la plus grande manifestation jamais organisée pour célébrer un compositeur vivant.

Il meurt le 14 octobre 1990, considéré comme l’un des plus grands musiciens de ce siècle.

EVOCA

Fondé en 2002 sous le nom d' Ensemble Vocal Jurassien, il compte environ une centaine de membres. Il est composé de chanteuses et chanteurs provenant de tout l'Arc jurassien, de Genève à Bâle. Il a la particularité de répéter dans deux endroits différents de Suisse romande et de se regrouper pour les concerts. Etant donné que nombre de ses membres font partie de divers autres chœurs, l'Ensemble fonctionne par projet et dans des périodes concentrées de l'année.

Recherchant et privilégiant la qualité et le plaisir, il est ouvert aux mélanges des genres et, naturellement, à la découverte des grandes œuvres du répertoire classique et contemporain. Il a notamment chanté en 2002 Carmina Burana de Carl Orff avec l'Ensemble de Cuivres Jurassien, et a obtenu un immense succès lors des diverses représentations données, entre autres dans le cadre d' Expo 02 sur les Arteplages de Neuchâtel et Yverdon.

Toujours en compagnie de l'Ensemble de Cuivres Jurassien, il a créé en 2003 une version de concert de Porgy & Bess de Georges Gershwin. Les solistes américains Yolanda William et Mychael Rambo avaient fait le déplacement de Minneapolis pour participer à une tournée de concerts à grand succès dans toute la Suisse romande. Celle-ci s'est terminée en apothéose au Paléo Festival de Nyon.

En 2004, L'Ensemble est sorti un nouvelle fois des sentiers battus en créant une version de concert de Candide de Léonard Bernstein, donnée d'abord dans le Jura,puis dans le reste de la Suisse romande.

Evoca est dirigé par Blaise Héritier,qui en est par ailleurs son chef fondateur.

L'Ensemble a chanté avec des solistes de renom tels que Sophie Graf, Yolanda William, Thierry Dagon, Jason S. Bridges, Michel Brodard et Mychael Rambo. Il collabore souvent avec l'Ensemble de Cuivres Jurassien dans des arrangements d'Olivier Chabloz. Dès 2005, il a pris le nom d' Ensemble EVOCA.

Est en projet pour l'année 2006 : West Side Story de Léonard Bernstein.

Marie-Jeanne Liengme

Cursus primaire et secondaire à Courtelary (Jura bernois). Études gymnasiales (section littéraire) à Bienne et universitaires à Neuchâtel et Lyon (F). 1993 : Licence ès Lettres, mention Bien (Histoire, Français, Psychologie) et, 1997, Diplôme d'études approfondies en Histoire économique et sociale, avec félicitations du jury.

Assistante de recherche auprès du Professeur Anne-Nelly Perret-Clermont en psychologie sociale et cognitive (1989-1995) et du Professeur André Gendre, langue et littérature françaises des XVIe et XVIIe siècles (1993-1999), Université de Neuchâtel. Travaux sur le développement socio-cognitif de l'enfant, le sonnet français et la construction du discours historique sur l'horlogerie neuchâteloise. Prix Vacheron Constantin (1994).

Parallèlement, depuis 1988, activités dans le domaine de l'animation théâtrale dans le cadre de l'AJAC puis du Département de l'Instruction publique du Canton du Jura. Formation par le Professeur Jean-Pierre Ryngaert (Études théâtrales, Paris IV, Sorbonne Nouvelle), Roger Deldime (Montagne magique, Bruxelles), Jean-Marie Piemme (INSAS, Bruxelles), etc.

Dès 2002, directrice de Cour de Miracles, structure de formation/création dans le domaine des arts de la rue et de l'animation théâtrale basée à Delémont.

Dans ce cadre, a mené et animé, entre autres :
• Les projets La Nef des enfants (2002), 12 jours pendant lesquels 817 enfants de 5 à 10 ans ont été emmenés dans une aventure théâtrale sur l'Arteplage mobile du Jura;
• Le Chemin du Faire, un chemin pédestre animé par près de 500 bénévoles à l'occasion dus 25 ans du Canton du Jura les 5et 6 juin 2004;
• Paille-Foin, un spectacle de plein air créé et joué par la majorité des habitants du village de Saulcy, en juin 2004;
• En Phase, un camp de théâtre pour personnes handicapées (octobre 2004).

Cour de Miracles est partenaire-formation de la Haute École de Théâtre de Suisse romande - La Manufacture en ce qui concerne la sensibilisation à l'animation théâtrale depuis 2004.

 

 

 

   

Sponsors AZNAVOUR & THE BEATLES  

   

Partenaires AZNAVOUR & THE BEATLES