Guillaume Tell et... Popeye !

 

flyer_gui-popeye_delemont WEB haute resolution.jpg flyer_gui-popeye_moudon WEB haute resolution.jpg 
pdf  Flyer Delémont   pdf  Flyer Moudon

Guillaume Tell et... Popeye !  

Musique de Gioacchino Rossini

avec

l'Ensemble de Cuivres Jurassien et Evoca

 

Direction
Blaise Héritier
Arrangements
Olivier Chabloz
Mise en espace
Benoit Roche
Scénographie
Maxime Beltran
Mise en lumière
Enrico Bernasconi

 

SPONSOR PRINCIPAL
valiant.jpg


 

 

SPONSORS

 loro.jpg  
 
 rjb.jpg  rfj.jpg  
 qj.jpg  garagerais.jpg  
 miba.jpg  gilbertpetitjean.jpg  
 ecajura.jpg  fondationloisirs.jpg  
 hevron.jpg  etatvd.jpg  

 GIOACCHINO ROSSINI (1792 - 1868)

Gioacchino Rossini est né le 29 février 1792 à Pesaro, en Italie. Son enfance est bercée par la musique puisqu'il accompagne au violon son père, qui est corniste de l'orchestre de la ville, et qu'il fréquente les théâtres grâce à sa mère qui est cantatrice. Il apprend très tôt à jouer du cor, du violon et de l'alto.

 

A douze ans, Rossini compose déjà sa première Sonate pour violon, violoncelle et contrebasse. Il entre au Conservatoire de Bologne pour apprendre le solfège et le contrepoint et il écrit son premier opéra intitulé Demetrio et Polibio à l'âge de quatorze ans.

 

Il intègre quelque temps plus tard l'Académie philarmonique de Bologne et, en 1810, on lui commande une première œuvre : l'opéra Le Contrat de mariage. Le succès est immédiat.

Il parcourt pour cela toutes les grandes villes du pays et, en trois ans, sa notoriété est totale. Le nom de Rossini est désormais présent dans toute l'Europe, notamment grâce au succès de ses opéras Tancrède, l'Italienne à Alger, la Pie voleuse.

 

Suivent en 1814 le Turc en Italie, en 1816 Othello et le triomphal Barbier de Séville, premier opéra italien donné aux Etats-Unis et composé en à peine deux semaines.

 

En 1824, il décide de s'installer à Paris et prend le poste de directeur au Théâtre italien.

 

L'année suivante, il est nommé inspecteur général du chant et premier compositeur du roi de France.

 

En 1829, alors qu'il a trente-sept ans, Rossi écrit Guillaume Tell sur un livret français de Jouy, poète titulaire de l'Opéra de Paris et d'Hippolyte Bis. Cet opéra ne remporte pas le succès escompté.

 

Il faut attendre 1842 pour découvrir son magnifique Stabat Mater.

 

Le compositeur passe sa retraite dans sa nouvelle maison de Passy, en banlieue parisienne, où il ne compose plus que de petites pièces. En 1864, il se fait remarquer par sa Petite messe solennelle. Il meurt le 13 novembre 1868.

Guillaume Tell

Guillaume Tell ayant refusé de saluer le chapeau de Gessler, bailli des Habsbourg, celui-ci le fit arrêter et, le sachant très habile arbalétrier, le condamna à traverser d'une flèche une pomme placée sur la tête de son jeune fils.

 

Guillaume Tell sortit victorieux de l'épreuve. Il fut cependant emprisonné, s'échappa et tua Gessler.

 

et... Popeye !

Rencontre improbable que celle de Guillaume Tell et de Popeye... Elle aura pourtant lieu dans ce spectacle.

 

Deux mythes, deux stars, deux idoles vont se rencontrer, réécrire l'histoire, palabrer et s'affronter en mots, en musique, en dessins et en projections dans un décor de bandes dessinées.

 

Une célèbre œuvre de G. Rossini et une vedette de la BD, la tradition et l'humour, la pomme et l'épinard, la Suisse et l'Amérique, l'Ensemble de cuivres jurassien et Evoca... et Madame Olive... pourquoi pas ?


 

BLAISE HERITIER - directeur

Blaise Héritier est né en 1962 à Moudon (VD). Il suit des études de piano et de percussion, avant de travailler aussi le saxophone.

 

Pendant de nombreuses années, il joue dans divers ensembles et, parallèlement, il étudie la direction au Conservatoire de Lausanne où il obtient, en 1990, le diplôme professionnel de direction.

 

Auprès de Jean Balissat, il obtient en 1992 le diplôme supérieur d’orchestration.

 

Il dirige actuellement l’Ensemble de Cuivres Jurassien et le Corps de musique de la Ville de Bulle, qui concourent tous deux en classe excellence, ainsi que le Flying Brass Ensemble et l’Ensemble Vocal EVOCA, choeur symphonique regroupant une centaine de chanteurs venant de tout l’Arc jurassien. Il conduit à plusieurs reprises ces différents ensembles dans des tournées de concerts en Suisse et à l’étranger.

 

Il est président de la Commission musicale de l’Association Suisse des Musiques (ASM) depuis l’automne 2004, après avoir présidé la Commission musicale de la Société Cantonale des Musiques Vaudoises (SCMV) de 1994 à 2005.

 

Il consacre une partie de son activité à l’arrangement et à l’orchestration de nombreuses oeuvres classiques et contemporaines pour différentes formations d’instruments à vent et percussions.

 

Il conçoit et crée plusieurs spectacles mélangeant différentes formes d’art telles que : cirque, choeurs, piano classique, chanteurs, choeur symphonique, danseurs, jazz New-Orleans, théâtre, cinéma, artistes peintres, poètes, plasticiens, etc.

 

Très souvent sollicité comme expert en Suisse et à l’étranger, il est aussi régulièrement engagé comme chef invité dans tout le pays.

 

Il a été le directeur artistique du spectacle «Grain de folie» de la Fête du blé et du pain à «Echallens 2008», ainsi que directeur musical des Jardins du Paradis à Delémont en 2009.

 

OLIVIER CHABLOZ - arrangeur  

Né à Lausanne, Olivier Chabloz connaît de l’intérieur le milieu des fanfares, harmonies et autres ensembles de cuivres. Il fait ses premières armes à la Fanfare des Collèges Lausannois, à celle de Crissier, ou encore auprès du célèbre Ensemble Romand d’Instruments de Cuivres. Après des études au Conservatoire de Lausanne dans les classes de trompette, de chant et de direction, il poursuit sa formation en orchestration auprès de Jean Balissat. Olivier Chabloz dirige au fil des années diverses formations instrumentales et chorales à Morges, Montreux, La Chaux-de-Fonds, Vufflens-le-Château, Martigny, ou encore l’Ensemble de Cuivres Mélodia. Il chante aujourd’hui régulièrement au sein de l’Ensemble Vocal de Lausanne de Michel Corboz.

Olivier Chabloz est déjà l’auteur de l’arrangement de Carmina Burana pour choeur et brass band que l’ECJ et EVOCA ont interprété à Expo 02, de la version pour choeur et brass band de Porgy and Bess présenté en 2003 notamment au Paleo Festival, et de Candide en 2004. C’est donc à lui, encore une fois, que Blaise Héritier a confié la mission de créer un arrangement de Carmen, de Bizet, que les musiciens de l’ECJ et EVOCA ont présenté au public en 2008.

 
BENOIT ROCHE – mise en espace

 

Benoît Roche est né en France à Cluny en 1957. En 1982, il obtient son diplôme des Arts Décoratifs (E.N.S.A.D). Il possède également un diplôme de décorateur et scénographe et un de graveur taille-doucier. De plus, il est créateur de costumes.

Son parcours professionnel est riche et varié puisqu’il travaille tant dans la mise en scène, la décoration, la création de costumes que dans l’écriture.

Mise en scène de plus de 80 spectacles entre 1984 et 2009 en France et en Suisse, dont notamment:

  • Plus de 30 spectacles musicaux ou oratorios populaires à Troyes, Montréal et Lausanne avec de 100 à 900 choristes et orchestres symphoniques
  • La fête du blé et du pain à Echallens en été 2008.
  • Verdi…ssimo avec Evoca et l’ECJ en février 2008

Décorateur et créateur des costumes sur plus de quarante spectacles en Suisse, en France et au Québec.

En outre, Benoît Roche a donné une centaine de stages de mise en scène dans toute la France et en Suisse depuis 1982. Il aide de nombreuses écoles dans la mise en place de spectacles avec les élèves. 

 

L’ENSEMBLE DE CUIVRES JURASSIEN

L'ecj, ensemble de cuivres d'excellence depuis plus de 15 ans

L'Ensemble de Cuivres Jurassien (ecj) a été fondé en avril 1993. Il est issu de la fusion de l'Ensemble de Cuivres d'Ajoie et de l'Ensemble de Cuivres du Val-Terbi. Chaque année depuis sa création, il participe à divers concours nationaux et internationaux. L'ecj se produit dans toute la Suisse à l'occasion de nombreux concerts ainsi qu'à l'étranger, par exemple en France et en Russie où il a donné, en 2000, quatre concerts à Moscou et à Saint-Petersbourg.

 

Sous la direction de Blaise Héritier depuis 1994, l'ecj a aussi cinq CD à son actif par lesquels il démontre son intérêt pour différents styles de musique. On peut entre autres y découvrir West Side Story de Bernstein, la Rhapsody in Blue de Gerschwin, avec le pianiste Roger Duc et un CD consacré au jazz enregistré avec le groupe genevois 30's Buddies. De plus, le dernier enregistrement (Antarès) met en évidence de jeunes compositeurs romands.

 

L'ecj et ses spectacles musicaux

L'ecj a été très actif sur les scènes d'Expo 02, présentant tour à tour Carmina Burana de Carl Orff avec l'ensemble EVOCA et Les tableaux d'une exposition, spectacle mettant en scène plus de cinquante artistes suisses et européens autour de la musique de Modest Moussorgski, devant plusieurs milliers d'auditeurs.

 

2003 a vu la création, à nouveau avec l'ensemble EVOCA, de Porgy and Bess de Gerschwin avec en point d'orgue un concert au Paléo Festival de Nyon. En 2004, l'ecj a joué au printemps le 2ème concerto pour piano de Maurice Ravel, avec en soliste la virtuose jurassienne Christiane Baume-Sanglard et, à l'automne, une version de concert arrangée pour choeur, solistes et brass band de Candide de Léonard Bernstein.

 

Toujours en collaboration avec l'ensemble EVOCA, l'ecj a présenté West Side Story de Bernstein en 2006, Carmen de Bizet en 2008 et VERDI...ssimo! de Giuseppe Verdi en 2009.

 

L'ecj : pépinière de virtuoses

L'ecj donne la possibilité aux instrumentistes de cuivres et percussion de haut niveau de pratiquer leur passion au sein de la seule formation d'excellence de la Fédération Jurassienne de Musique et de nombreux jeunes musiciens y ont découvert et développé leur talent grâce à cet ensemble. Il n'est donc pas étonnant de trouver régulièrement les membres de l'ecj aux premiers rangs des concours de solistes jurassiens et nationaux ou embrasser une carrière professionnelle. Afin de poursuivre et d'intensifier son rôle de formateur, l'ecj a fondé en 2007 un ensemble B sous la direction de Florian Lab.

ENSEMBLE EVOCA

Fondé en 2002 sous le nom d’Ensemble vocal jurassien, il compte environ une centaine de membres. Il est composé de chanteuses et chanteurs provenant de tout l’Arc jurassien, de Genève à Bâle. Il a la particularité de répéter dans deux endroits différents de Suisse romande et de se regrouper pour les concerts. Etant donné que nombre de ses membres font partie de divers autres choeurs, l’Ensemble fonctionne par projet et dans des périodes concentrées de l’année.

 

Il est dirigé par Blaise Héritier, qui en est par ailleurs son chef fondateur.

 

Dès 2005, il prend le nom d’ Ensemble EVOCA. Recherchant et privilégiant la qualité et le plaisir, il est ouvert aux mélanges des genres et, naturellement, à la découverte des grandes oeuvres du répertoire classique et contemporain. Il a notamment chanté en 2002 Carmina Burana de Carl Orff avec l’Ensemble de Cuivres Jurassien, et a obtenu un immense succès lors des diverses représentations données, entre autres dans le cadre d’ Expo 02 sur les Arteplages de Neuchâtel et d’Yverdon.

 

Toujours en compagnie de l’Ensemble de Cuivres Jurassien, il a créé en 2003 une version de concert de Porgy & Bess de Georges Gershwin. Les solistes américains Yolanda William et Mychael Rambo avaient fait le déplacement de Minneapolis pour participer à une tournée de concerts à grand succès dans toute la Suisse romande. Celle-ci s’est achevée en apothéose au Paléo Festival de Nyon.

 

En 2004, L’Ensemble est sorti une nouvelle fois des sentiers battus en créant une version de concert de Candide de Léonard Bernstein, donnée d’abord dans le Jura, puis dans le reste de la Suisse romande.

 

L’année 2006 a vu naître le spectacle West Side Story de Léonard Bernstein. Tous les chants, a priori pour solistes, ont été arrangés pour choeur uniquement. Les trois premiers concerts ont été présentés à Delémont et donnés dans un grand garage de la place, avec une mise en espace du choeur de Marie-Jeanne Liengme. Ils ont été suivis de deux autres concerts dans le canton de Vaud, l’un à Moudon et l’autre à Cully.

 

En 2008, c’est avec des extraits de Carmen de Bizet que l’Ensemble s’est produit à Delémont et à Moudon. En septembre, Carmen est redonné avec succès à Lausanne, l’Ensemble étant invité par la Radio Suisse Romande au festival Label suisse, lors de l’inauguration du M2.

 

La dernière production, intitulée « Verdi…ssimo », a été jouée 6 fois en février 2009, à Delémont et à Moudon également. Mise en espace originale par Benoît Roche, elle se composait d’extraits de 3 opéras de Verdi, entrelacée d’une histoire écrite par Anne

Richard et dite par Nathalie Pfeiffer.

 

 

   

Sponsors AZNAVOUR & THE BEATLES  

   

Partenaires AZNAVOUR & THE BEATLES